Recommander cette page



Menaces : l'auteur sévèrement puni

Menaces à l’encontre du personnel de Vosgelis : un mois de prison et 500 € d’amende

Un locataire de Vosgelis vient d’être condamné à un mois d’emprisonnement avec sursis, et à verser 500 € de frais et indemnités. En avril 2014, cet habitant du secteur de Remiremont avait agressé verbalement un salarié de Vosgelis dans l’exercice de ses fonctions, le menaçant de crime et de violence physique.

Vosgelis est une entreprise particulièrement bien préparée à affronter ce type de situation, et qui soutient avec fermeté les collaborateurs victimes d’agressions. Ceux-ci accomplissent une mission d’intérêt général au même titre que les magistrats, la police ou les pompiers, et bénéficient du statut pénal des personnes exerçant une fonction publique. Ce statut prévoit des peines sévères à l’encontre des personnes qui leur manqueraient de respect. Vosgelis assure également la protection juridique de ses salariés. Grâce à ces mesures, l’agression a une nouvelle fois été rapidement jugée et son auteur légitimement puni.

  • Haut de page