Recommander cette page



Démolition de 65 logements à Saint-Dié

Après 60 ans d’existence, une page se tourne...

Le jeudi 15 juin à 9 heures 30, les premiers pans de murs des immeubles 21 et 32 du quartier Saint-Roch (Saint-Dié-des-Vosges) sont tombés en présence de David Valence, Maire de Saint-Dié, Alain Roussel, Président de Vosgelis, et Vincent Henneron, Directeur Général. Ce sont plus de 5000 m² de surface de plancher qui vont disparaître.

Les premiers logements Hlm de Saint-Dié-des-Vosges ont été construits en 1951, rue de Foucharupt. S’en sont suivis plusieurs programmes, au-dessous de l’Orme puis les premiers bâtiments du quartier Saint-Roch parmi lesquels le 21, rue Jean Gazin et le 32, rue Monseigneur Blanchet. Achevé en 1958, les immeubles 21 et 32 qui comptaient respectivement 28 et 37 logements ont fait l’objet d’une réhabilitation intérieure (plomberie, électricité…) en 1991 et 1992. Après un incendie en novembre 2015, le bâtiment 21 est sinistré, il sera donc démoli.

Le bâtiment 32 ne répondant quant à lui, plus aux attentes des demandeurs qui aspirent à des logements plus spacieux, aura le même destin. Au préalable, Vosgelis a donc procédé au relogement des habitants, pour la plupart dans son patrimoine diffus.

Après plusieurs mois de préparation de chantier (désamiantage et démontage des équipements), la « grignoteuse » a attaqué son job avec dans un premier temps en juin, la démolition du bâtiment 21. Courant juillet, le 32 disparaîtra à son tour. Mi-septembre, les friches laisseront place à un engazonnement des terrains avant une rétrocession de ceux-ci à la commune de St-Dié-des-Vosges. Le coût des travaux de démolition se monte à 404 327 € HT.

 

Le quartier Saint-Roch - l’Orme (1141 logements au total dont 587 pour Saint-Roch) fait partie des 4 « quartiers prioritaires de la Ville » (décret du 30 décembre 2014) inscrits dans le patrimoine de Vosgelis, avec le Haut-du-Gras à Golbey, le Rhumont à Remiremont et Kellermann à Saint-Dié. Dans ces 4 quartiers, des moyens et des efforts particuliers sont déployés pour améliorer le cadre de vie des habitants. Cela se traduit par de nombreuses animations et d’importants travaux. Pour sa part, Vosgelis prévoit (entre autres) d’investir lourdement dans l’amélioration des performances thermiques des immeubles, dans l’objectif de redonner du pouvoir d’achat à ses clients-locataires. Pour le quartier Saint-Roch, 330 logements ont déjà été rénovés, 250 attendent leur tour ou sont en cours de rénovation. 48 logements ont par ailleurs déjà été démolis (au 33 rue Ohl des Marais), auxquels vont s’ajouter les 65 logements des immeubles 21 et 32, rejoints d’ici à 2020 par le 22 rue Jean Gazin (36 logements).

  • Haut de page