Recommander cette page



Aider les aînés à se soigner...

 

Aider les aînés à se soigner

Le mardi 14 juin à 11h30, les représentants de Vosgelis et d’Harmonie Mutuelle ont signé une convention de partenariat. Avec ce projet amorcé depuis presque un an, les deux organismes entendent unir leurs compétences afin de permettre aux aînés logés dans le parc de Vosgelis d’accéder à une couverture de soins adaptée à leur budget.

Le vieillissement de la population est devenu une préoccupation sociétale majeure, confirmée par la Loi du 28 décembre 2015. En effet, l’espérance de vie ne cesse d’augmenter avec une moyenne d’âge supérieure à 80 ans contre 47 ans en 1900. Cette situation se vérifie dans le parc de Vosgelis où 37% des locataires sont âgés de plus de 60 ans (la moyenne nationale est de 30%) ; parmi eux 13 % ont plus de 75 ans.

Or, Vosgelis et Harmonie Mutuelle ont pu constater, chacun de leur côté, une corrélation forte entre les bas revenus de ces populations et l’absence de complémentaire santé ou le refus de soins. Aussi les deux organismes, qui partagent des valeurs citoyennes identiques (voir ci-dessous), se sont rapprochés pour la mise en place d’une action commune.

Cette action doit contribuer à maintenir les personnes âgées à domicile et à préserver leur pouvoir d’achat, en portant une attention particulière à leur mutuelle santé dont les frais peuvent générer un déséquilibre budgétaire impactant le paiement des charges fixes et courantes telles que le loyer.

A ce titre, Vosgelis et Harmonie Mutuelle proposeront aux locataires bénéficiaires de l’ACS une complémentaire santé simple, accessible, adaptée et de qualité, permettant pour une cotisation réduite de limiter les dépenses de santé non prises en charge par le régime obligatoire.

Par ailleurs, les deux partenaires proposeront une assistance pour l'instruction de dossiers d’aide complémentaire à la santé (cette aide peut aller jusqu’à 550 € par an pour une personne de plus de 60 ans). Enfin, des campagnes de sensibilisation sont également prévues afin d’aider ces populations à limiter leurs dépenses de santé, ainsi qu’à maintenir et améliorer leur état de santé.

  • Haut de page